Bonjour les ptits loups !

C’est l’heure de fouiller dans les tiroirs 😉

Aujourd’hui, on va parler textes d’album ^^ !

J’en ai deux à vous présenter. A chaque fois, je vais vous mettre un petit extrait. Bonne lecture !

Le premier : L’Homme de la lune

Dans une contrée fort lointaine, vivait un homme d’un âge assez avancé, mais dont le corps restait jeune.  Terré aux confins du monde pour que personne ne sache sa véritable identité, il était l’Homme de la lune.
Chaque soir, depuis l’aube des temps, il avait la mission de peindre l’astre. Et ce, dans le plus grand secret. Il utilisait une gigantesque échelle enchantée pour atteindre la lune. Quelle soit pleine ou croissant, à son zénith ou à son crépuscule, l’homme la peignait, puis l’effaçait sur le bleu-noir de la nuit.
En fait, dire qu’il la peignait était un peu exagéré. Il ne faisait que la révéler aux humains. Sans sa peinture brillante et magique, personne ne pourrait imaginer qu’existait une telle merveille dans le ciel.
En ce temps-là, il n’y avait pas d’étoiles, et personne ne savait ce que c’était. L’Homme de la lune s’ennuyait.Il était seul et faisait toujours la même chose.
Un soir, il éclaboussa un peu le ciel. Il voulut essuyer la petite tâche, mais, avant qu’il n’en ait eu le temps, une toute petite voix s’écria :
    Non, s’il te plaît, ne l’efface pas !

Il se tourna, se retourna, regarda autour de lui. Personne. 

Le deuxième : Le papa de Martin

    Maman… Maman… Il est où Papa ?
Elle se tourna vers Martin et l’installa face à elle, sur ses genoux. Ses yeux étaient mouillés. Des gouttes en sortaient. Elles roulaient sur ses joues toutes rouges et atterrissaient sur les mains de Martin.
    Maman… Maman… Il est où Papa ?
Elle le regarda et secoua la tête.
    Il est parti en voyage pour le travail ?
Maman dit non encore une fois et chuchota.
    Il est parti ailleurs, mon cœur.
Sa voix était bizarre, comme si elle était malade.
    Où ça, Maman ?
Elle renifla bruyamment et soupira.
    Il est parti au ciel. 
Elle prit les mains de Martin et les serra un peu. Elle avait l’air si triste.
    Il va devenir aviateur, Maman ? 
Elle ouvrit grand les yeux et sourit à travers ses larmes. Son sourire fit mal au cœur de Martin.
    Non, mon ange. Papa est avec les étoiles maintenant.
Maman enroula ses bras autour de la taille de Martin et les gouttes roulèrent encore sur ses joues.
    Il va devenir astronaute alors ?

Eh oui, même les albums peuvent être triste.

Ce sont tous les deux de très vieux écrits qui ont… oulà 8 ans. Mon écriture a énormément évolué depuis. Heureusement !